Bienvenue- Koman i lé- Mānava- Karibuni- Bienvini- Satofé- Ben vini- Caribou- Kontan vwé zot

Les appels à projets Te Me Um

 

***** Les appels à projets Te Me Um 2022 sont maintenant clôturés. Les dossiers lauréats seront annoncés en septembre au plus tard. ***** 

Dans son rôle d’appui aux acteurs de la biodiversité des Outre-mer français, le programme Te Me Um (pour Terre Mer Ultra-marins) dispose de plusieurs dispositifs pour renforcer les compétences et soutenir les projets de conservation.

Trois appels à projets Te Me Um s'ouvrent chaque année :

  • Les micro-projets, pour le financement de petits projets opérationnels de moins de 10 000€.
  • Les compagnonnages, pour permettre aux professionnels de se former de manière concrète et conviviale, aux côtés d'un pair d'un autre organisme
  • Les projets partenaires, pour soutenir des projets favorisant la coopération et le déploiement d'outils dans les outre-mer, portés par nos partenaires membres du Copil

 

Les trois AAP sont ouverts chaque année, en fin de premier trimestre, et de manière synchrone.

Les dossiers sont instruits localement par des groupes territoriaux d'instructeurs afin de sélectionner les projets les plus structurants dans le but de valoriser au mieux les différentes enveloppes allouées. Les objectifs de ces appels à projets rejoignent ceux du programme à savoir la mise en oeuvre d'actions opérationnelles pour la protection de la biodiversité dans les Outre-mer français.

 >> Rendez-vous dans la rubrique "Projets soutenus" pour un aperçu des projets menés grâce au soutien de Te Me Um. 

 

Les micro-projets

Depuis bientôt 14 ans, les appels à micro-projets Te Me Um ont démontré leur efficacité dans l'accompagnement de projets structurants et restent particulièrement appréciés et pertinents pour les acteurs qui œuvrent au quotidien en faveur de la préservation de la biodiversité.

 L'intérêt de financer des micro-projets se justifie par le souhait d'être complémentaire aux autres sources de financement (appels à projets européens ou nationaux) ceci en favorisant :

  •  Une accessibilité aux structures ayant dificilement accès aux autres sources de financement (jeunes ou petites structures généralement associatives). Les modalités de candidature et de reporting du projet sont souvent trop lourdes pour ces petites ou jeunes structures. 
  •  Un accompagnement technique dans la mise en oeuvre du projet (mise en relation d'experts, conseils et suivis en amont et dans la mise en oeuvre).
  •  Un financement spécifique aux objectifs et aux beosins des structures porteuses.

Te Me Um dispose d’une enveloppe de financement d'environ 260 000€ pour financer les micro-projets, depuis que le programme est porté par l'Office français de la biodiversité (il était initialement de 50 000 € dans le cadre de l'Aten, puis accrue depuis 2017 à 100 000 € avec le concours de l’Agence française pour la biodiversité).

Les candidats lauréats se voient attribués une subvention d'un montant maximal de 10 000€ pour un projet s'étalant sur une période d'un an maximum.

 

Les compagnonnages

Le compagnonnage se déroule sur une période d'une ou deux semaine(s) pendant laquelle un professionnel travaillant pour la préservation de la biodiversité en outre-mer est accueilli par une autre structure dans le but de renforcer ses compétences.

Le compagnonnage se base sur la formation pair à pair, entre professionnels, par l’immersion.

Le compagnonnage peut être effectué avec un professionnel d’un autre territoire ultramarin, de métropole, d’un autre pays ou même de son propre territoire.

Lors d’un compagnonnage, deux organisations professionnelles sont impliquées :  une organisation qui est l’employeuse d’un.e professionnel le “bénéficiaire”. Durant le compagnonnage il.elle vient renforcer ses compétences au contact de l’autre professionnel.le “soutien”. + une organisation qui est l’employeuse d’un.e professionnel.le  “soutien”. Durant le compagnonnage il.elle se place à disposition de l’autre professionnel pour l’accompagner à renforcer ses compétences. Le compagnonnage se base sur le souhait exprimé d’un des professionnels à renforcer ses compétences. Les deux organisations peuvent convenir de quel professionnel se déplace.

L'OFB via le programme Te Me Um soutien financièrement les professionnels travaillant pour des associations, collectivités, établissements publics en outre-mer et finance, à hauteur de 5 000€ maximum, le déplacement vers le territoire d'accueil ainsi que l'herbergement et la restauration sur place durant toute la durée du séjour professionnel. Le salaire des compagnons n'est pas pris en charge dans le cadre de ce soutien financier.

Le compagnonnage Te Me Um en vidéo !

 

Les projets partenaires

Ce soutien a pour objectif de financer des projets en faveur de la biodiversité des Outre-mer et portés par les structures membres du Comité de Pilotage Te Me Um.

Il vise à :

  • Soutenir des initiatives en faveur de la préservation de la biodiversité locale dans les territoires d’outre-mer et à favoriser un effet levier pour la mise en place d'actions locales (compléter les financements sur une opération plus importante par exemple) ;
  • Soutenir des projets inter-territoires favorisant le partenariat entre territoires ultramarins et/ou permettant de développer des dispositifs communs et adaptés sur plusieurs territoires.
  • Favoriser les échanges entre acteurs et appuyer le renforcement de leurs compétences

Les projets partenaires sont soutenus à hauteur de 20 000€ maximum et doivent être mené sur une durée d'un an maximum.