Bienvenue- Koman i lé- Mānava- Karibuni- Bienvini- Satofé- Ben vini- Caribou- Kontan vwé zot

Comité de pilotage (COPIL)

Constitué de l’ensemble des têtes de réseaux partenaires, il assure la conduite générale du programme et participe à l'identification et à la sélection des projets. Il se réunit deux à trois fois par an. 

En outre, le COPIL élabore une stratégie commune de renforcement des capacités des acteurs de la biodiversité des Outre-mer.

Rôle du COPIL dans les appels à projets

Chaque année, Te Me Um lance 3 appels à projets. Le COPIL Te Me Um participe à l'élaboration des règlements des appels à projets. Il est ensuite impliqué dans l'instruction des dossiers de candidature : au moins un membre représentant du COPIL participe aux groupes d'instructions locaux, installés dans les territoires et composés des principales organisations locales compétentes en matière de biodiversité. Les groupes d'instructions locaux identifient les projets prioritaires pour leurs territoires et font remonter leurs notations à l'équipe Te Me Um. Cette dernière organise ensuite un COPIL réunissant les membres Te Me Um à l'échelle nationale afin de récolter leur avis consultatif sur les projets à sélectionner et la répartion des enveloppes. La décision finale des projets lauréats est prise par l'OFB.

 

Composition

Le COPIL, animé par l'OFB, est constitué de 14 membres : Réserves Naturelles de France (RNF), Fond mondial pour la Nature (WWF), Comité française de l'UICN, Ligue pour la protection des oiseaux (LPO), Office national des forêts (ONF), Conservatoire du littoral, Fondation pour la Nature et l'Homme (FNH), fédération des Parcs naturels réginaux de France (FPNRF), fédération des Conservatoire d'Espaces Naturels (FCEN), Rivages de France, Ministère de la Transition Ecologique (MTE), Ministère des Outre-mer (MOM) et OFB.

 

 

L'Office français de la biodiversité exerce des missions d’appui à la mise en oeuvre des politiques publiques dans les domaines de la connaissance, la préservation, la gestion et la restauration de la biodiversité des milieux terrestres, aquatiques et marins. Il vient en appui aux acteurs publics mais travaille également en partenariat étroit avec les acteurs socio-économiques. Il a aussi vocation à aller à la rencontre du public pour mobiliser les citoyens en faveur de la biodiversité.

 

L’association Réserves Naturelles de France (RNF) coordonne et anime le réseau des gestionnaires de réserves naturelles. Elle favorise les échanges de connaissances scientifiques et d'expériences de gestion, les fait connaître et valorise l’image du réseau auprès du public.

 

Le WWF est l'une des organisations indépendantes de protection de la nature les plus importantes et les plus expérimentées au monde. Elle compte aujourd'hui près de 5 millions d'adhérents et un réseau mondial actif dans plus de 90 pays.

 

Les aires protégées constituent un domaine d'intervention historique de l'UICN. Sa Commission mondiale des aires protégées agit en faveur de la promotion, de la reconnaissance et de l'efficacité des aires protégées dans toute leur diversité.

 

La Ligue pour la Protection des Oiseaux a été créée en 1912, elle se compose d’un réseau d’associations locales, réunies autour d'une association nationale reconnue d'utilité publique depuis 1986. Elle a pour objet la protection de l’avifaune, de la flore et des habitats associés. Elle compte à ce jour plus de 43 500 membres. A cette fin, elle mène des programmes scientifiques, gère des réserves naturelles, acquiert des terrains de haute valeur biologique, intervient auprès des décideurs, informe le public et développe des programmes d'animation et d'éducation à l'environnement.

 

Les 29 Conservatoires d’espaces naturels regroupés au sein de la Fédération (FCEN) contribuent à préserver le patrimoine naturel en métropole et en Outre-mer, notamment par la maîtrise foncière et les démarches conventionnelles et/ou contractuelles. Leur approche concertée et un ancrage territorial fort participent à la gestion durable d’un réseau de sites naturels.

 

Depuis 30 ans, le Conservatoire du littoral a pour mission de préserver définitivement des sites naturels le long des rivages de métropole et d’outre-mer. A cette fin, il fait l’acquisition de terrains naturels qui deviennent alors publics, ouverts à tous et inaliénables.

 

Le ministère des Outre-mer exerce 3 types de missions sur l'ensemble des 12 territoires ultramarins : une mission de souveraineté, une mission d'intervention et une mission de coordination.

 

Dans les DOM comme en métropole, l’Etat a confié à l’ONF la gestion des forêts publiques qui se traduit par la mise en œuvre de différentes missions d’intérêt général : la protection du territoire par la gestion des risques naturels ainsique de la forêt et de sa biodiversité ; la production de bois, en conjuguant les exigences écologiques, économiques et sociales ; l’accueil du public par les aménagements, l’information et la sensibilisation à l’environnement ; l’activité de “partenaire naturel” au service des collectivités et des gestionnaires de milieux naturels.

 

Créée en1971, la Fédération des Parcs naturels régionaux de France coordonne et anime un réseau de 45 Parcs naturels régionaux. Ces Parcs mettent en œuvre un projet concerté de développement durable, fondé sur la protection et la valorisation de leur patrimoine. Les vastes zones rurales à forte valeur patrimoniale qu’ils recouvrent sont en effet menacées par la désertification, la pression urbaine ou la surfréquentation touristique.

 

Créée en 1990, la Fondation pour la Nature et l'Homme œuvre pour un monde équitable et solidaire qui respecte la Nature et le bien-être de l’Homme. Elle s’est donnée pour mission de proposer et accélérer les changements de comportements individuels et collectifs, et soutenir des initiatives environnementales en France comme à l’international pour engager la transition écologique de nos sociétés.

 

Le ministère de la Transition écologique élabore et met en œuvre la politique du gouvernement dans tous les domaines liés à l'écologie, la transition énergétique et à la protection de la biodiversité.

 

C'est une association nationale créée en 1990, qui rassemble les acteurs impliqués dans la gestion d’espaces naturels littoraux et lacustres, dont les sites du Conservatoire du littoral. Elle a notamment pour but de développer et d’animer les réseaux des gardes du littoral et des gestionnaires de métropole et d’Outre-mer, ainsi que d’assurer la valorisation de leurs bonnes pratiques.